Translate

lundi 26 septembre 2016

28 Septembre 1994 : naufrage de l'Estonia



La ligne brisée -juillet 2012


"Broken Line" ,le monument de la "ligne brisée" situé près de la vieille ville de Tallinn est dédié aux victimes du naufrage de l'Estonia. 
Les noms de toutes les victimes (852) sont inscrits sur ce monument.


Il y a 22 ans ,le 28 septembre 1994 ,le ferry "Estonia" coulait en mer Baltique  avec 989 personnes à son bord .

Cette nuit là , le ferry  "Estonia" sombra dans de mystérieuses circonstances entre Tallinn et Stockholm. 852 personnes trouveront la mort dans ce qui fut la plus grande catastrophe maritime en Europe depuis 1945. 
Seules 137 personnes furent secourues alors que 852 périrent de noyade ou d'hypothermie.

Comment un navire moderne a t-il pu disparaitre de la sorte ? C’est la question que beaucoup  de personnes se posent encore de nos jours… malgré une thèse officielle, il subsiste une théorie du complot car il existe de nombreux éléments troublants dans cette affaire… 

http://naufrageferries.canalblog.com/archives/2012/04/16/24029798.html








                                                         La ligne brisée -juillet 2012









                                                   La ligne brisée -juillet 2012        




 Le ferry "Estonia"





 http://fr.wikipedia.org/wiki/Estonia_%28ferry%29

mercredi 24 août 2016

Il y a 72 ans, le 25 août 1944, Maillé ...




Le 25 août 1944, un petit village de Touraine ,Maillé, était victime, après Oradour sur Glane ,de la barbarie nazie.
Sans pitié, les troupes hitlériennes massacraient hommes, femmes et enfants, laissant derrière elles 124 morts parmi lesquels 42 enfants.

 Cérémonie commémorative : Jeudi 25 août 2016 , pour le 72e anniversaire du massacre du 25 août 1944, sous la présidence de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.
A 9 h, messe du souvenir à l'église ; à 9 h 30, accueil des personnalités à la mairie ; à 10 h 30 : défilé, ravivage de la flamme, dépôts de gerbes et lecture des noms des victimes.




« Il en va des peuples comme des individus. Sans mémoire, ils ne sont qu’une coquille vide. Un agglomérat d’hommes et de femmes que le flux du monde emporte et engloutit. »
Marek Halter 
Dans le long martyrologe des victimes de l’été 1944 ,un massacre est resté méconnu pendant près de 60 ans. Il est pourtant impossible de ne pas s’intéresser à cette violente action militaire de répression menée en Touraine au cœur du “Jardin de la France”.



Pour en savoir plus sur Maillé , visitez ce site : http://acroy.club.fr/index.htm

Un autre article sur le massacre de Maillé :"Le massacre de Maillé est désormais entré dans l'Histoire"

24 août 79 : Pompéi sous les cendres





Le 24 août 79, une violente éruption du Vésuve, volcan que l'on croyait éteint à jamais, provoque l'enfouissement de la riche cité romaine de Pompéi sous une pluie de cendres volcaniques. Le même jour, le port voisin d'Herculanum, à l'habitat plus populaire, disparaît, lui, sous une coulée de roches et de laves.
Pompéi se retrouve enfouie sous 6 mètres de lapilli (fines particules de roches volcaniques) et Herculanum sous 16 mètres de boues. Sorties de l'oubli 1700 ans plus tard, ces deux cités nous ont permis, grâce à leur malheur soudain, de connaître la civilisation romaine à son apogée avec autant de précision que si elle s'était éteinte hier.








Un volcan que l'on croyait éteint
 
La précédente éruption du Vésuve remontait à 3.500 ans avant JC et n'avait laissé aucun souvenir dans la mémoire des hommes. Aussi les Romains ne savaient-ils même pas que la montagne fertile dominant la baie de Naples était un volcan !
Pourtant, une alerte avait eu lieu en l'an 62, sous le règne de l'empereur Néron. Elle s'était traduite par un violent tremblement de terre qui avait détruit une première fois la ville de Pompéi.
Sans attendre, les riches propriétaires de la ville avaient reconstruit les superbes demeures décorées de fresques, de statues, de mosaïques et de fontaines, où ils venaient se reposer des turbulences de la vie romaine.
La reconstruction était à peine terminée que le volcan se réveillait pour de bon en l'an 79, sous le règne de l'empereur Titus, celui-là même qui écrasa avec son père une révolte juive.


Une surprise de taille
En une heure, le volcan propulse dans l'atmosphère un énorme nuage de cendres brûlantes en forme de pin parasol. A plusieurs kilomètres de hauteur, ces cendres d'un total de plusieurs millions de tonnes se refroidissent et retombent sous forme de poussières et de pierres ponce sur Pompéi. On parle de nuées ardentes.
Sur les 10.000 à 15.000 habitants que devait compter Pompéi, on en a retrouvé à ce jour 2.000 qui ont succombé par asphyxie. Habitués aux tremblements de terre mais ignorant tout du volcanisme, ils avaient négligé de fuir quand il en était encore temps.
Quelques heures plus tard, une coulée composée de roches en fusion et de cendres, dite pyroclastique, dévale la pente du Vésuve et carbonise instantanément Herculanum et ses habitants. On retrouvera deux mille ans plus tard des débris de squelettes. Au total, en près de 24 heures, le Vésuve entraîne la mort de plusieurs milliers de personnes dans les villes et les campagnes du golfe de Naples.


À Misène, à la pointe nord du golfe de Naples, un jeune homme de 17 ans, Pline le Jeune, assiste à l'éruption et en rédige le compte-rendu détaillé dans deux lettres. Les vulcanologues donneront bien plus tard le qualificatif de plinéen à une éruption volcanique comme celle qu'il a décrite.
L'oncle du jeune homme, Pline l'Ancien, est un savant connu pour une gigantesque Histoire naturelle en 37 volumes (on lui doit aussi cette critique des excès gastronomiques de ses concitoyens : "Un cuisinier coûte plus cher qu'un triomphe").
Au moment de la catastrophe, il commande la flotte romaine qui mouille à Misène. Mû par la curiosité scientifique et par un sentiment d'humanité, il meurt asphyxié sur la plage de Stabies après avoir tenté avec ses navires d'apporter de l'aide à des habitants.









Bénéfices d'une tragédie

La disparition de Pompéi et d'Herculanum est une tragédie humaine comme on en voit hélas à toutes les époques et sur tous les continents. Si elle a gardé une place à part dans l'Histoire, c'est qu'elle s'est avérée être une bénédiction pour les archéologues et les artistes des temps modernes.
L'éruption et les villes martyres sont tombées dans l'oubli pendant plusieurs siècles. Puis, au XVIIIe siècle, la charrue d'un paysan heurta par hasard des restes d'Herculanum. C'est ainsi qu'à partir de 1763, les savants purent excaver les traces presque intactes de la vie quotidienne des riches Romains.
Les trésors de l'empire romain recueillis à Pompéi sont devenus une source d'inspiration pour les décorateurs et les artistes qui ont inauguré en France les styles Directoire et Empire. Ainsi le sculpteur Canova a-t-il réalisé dans le style antique la statue de Pauline Bonaparte nue que l'on peut voir à la villa Borghèse, à Rome.
Les archéologues se sont aperçus bientôt que les meubles et les corps ensevelis sous les cendres chaudes avaient laissé la place à des cavités vides en se décomposant.
L'archéologue Giuseppe Fiorelli a eu l'idée d'injecter du plâtre dans ces cavités de façon à restituer la forme des disparus. D'où ces moulages saisissants des habitants de Pompéi figés dans l'attitude où la mort les a surpris.
On peut aujourd'hui visiter les ruines des deux villes et y retrouver le souvenir de l'ancienne Rome ainsi que dans le musée de Naples, qui abrite plus d'un million d'objets retrouvés sur les sites.


Source : http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=790824




 Photos personnelles de Pompéi - Août 1967




mardi 23 août 2016

23 Août 1989 - 23 Août 2016 : 27 ème anniversaire de la Voie Balte ( Balti Kett en estonien, Baltic Way ou Baltic Chain en anglais)





"La Voie balte -trois pays main dans la main"
Estonie - Lettonie - Lituanie
23 août 1989







Le 23 Août 1989 ,près de deux millions de Baltes (sur environ 7 millions) - Estoniens ,Lettons ,Lituaniens - se tenant par la main ,ont surpris le monde en formant une impressionnante chaîne humaine de 600 km de long , traversant les trois États baltes ,depuis la tour de Toompea à Tallinn (Estonie) jusqu'au pied de la Tour Gediminas à Vilnius (Lituanie), en passant par Riga (Lettonie) .

Cette chaîne humaine était leur manière de "commémorer" le 50ème anniversaire du pacte Molotov-Ribbentrop. 
Ils exigeaient conjointement la reconnaissance des clauses secrètes du pacte Molotov-Ribbentrop et le rétablissement de l'Indépendance des États baltes.

Cette chaîne humaine était donc leur façon d'exprimer la condamnation de ce pacte ,et leur immense espoir en l'avenir ,l'espoir de retrouver leur Indépendance et leur Liberté .

La Voie balte est un phénomène qui a montré comment trois petits pays - les États Baltes - indépendamment de leurs caractéristiques nationales individuelles uniques, ont su créer une synergie interculturelle ,à la fois à l'intérieur de chaque État mais aussi entre les trois États baltes au nom d'un objectif commun - surmonter les conséquences de la Seconde Guerre mondiale et détruire les régimes totalitaires.

La Voie balte est un symbole historique qui est vivant dans la mémoire collective, enrichissant la compréhension du sens et des valeurs de la solidarité et de la liberté d'expression.







Itinéraire de la Voie Balte  




La Voie balte ,une chaîne humaine 
liant trois États sur un même chemin vers la liberté















Qu'est ce que le pacte Molotov-Ribbentrop ?
 
Le pacte Molotov-Ribbentrop (Traité de non-agression entre l'Allemagne et l'Union des républiques socialistes soviétiques) fut signé le 23 Août 1939 à Moscou par Viatcheslav Molotov et Joachim von Ribbentrop ,respectivement ministres des Affaires étrangères de l'Union soviétique et de l'Allemagne nazie .

Ce pacte ,accord de non agression incluant un protocole secret ,définissait aussi une répartition des sphères d'influences de l'Allemagne et de l'URSS dans les pays les séparant. Il fut rompu de facto le 22 juin 1941, lorsque l'Allemagne nazie envahit l'URSS , conduisant à l'occupation et à l'annexion des trois États baltes -

Ce n'est que le 23 août 1988 que le contenu secret de cet accord a été rendu public .
Une année plus tard ,le 23 août 1989 ,un rassemblement massif est organisé par les mouvements nationaux des trois pays baltes : le Front populaire d'Estonie (Rahvarinne), le Front populaire de Lettonie (Tautas fronte),et le mouvement réformateur de Lituanie (Sajudis).

C'est ainsi qu'est née la Voie Balte , remarquable acte de solidarité qui a suscité beaucoup d'attention à travers le monde , ce 23 août 1989 ! 
Une telle mobilisation ne s'était encore jamais vue nulle part !
La Voie Balte a montré que les trois États baltes ,indépendamment de leur identité nationale propre ,pouvaient unir leurs forces pour trouver le chemin de la Liberté .




Monument to the Baltic Way in Estonia


L'impressionnante chaîne humaine ,associée à la pression internationale grandissante en faveur de la révélation de la vérité historique ,a donné une impulsion décisive au rétablissement de l'indépendance nationale de l'Estonie ,de la Lettonie et de la Lituanie ,encourageant dans le même temps les mouvements démocratiques dans toute l'ancienne Union soviétique .
Peu après (février-mars 1991), des référendums officiels sont organisés, montrant la forte mobilisation des Baltes pour leur indépendance : 90% en Lituanie, 77% en Estonie et 73% en Lettonie.
L'échec du putsch soviétique d'août 1991 - où la ligne dure des communistes ne parvient pas à prendre le pouvoir - permet aux pays baltes de déclarer leur indépendance politique, que de nombreux pays occidentaux s'empressent de reconnaître.
Ayant perdu toute marge de manœuvre, Moscou se voit obligé de suivre le mouvement et reconnaît leur indépendance le 4 septembre 1991, trois mois avant que ne disparaisse l'Union Soviétique. 


--------------------------------------


Le patrimoine documentaire de "La Voie Balte", 
d’une exceptionnelle valeur, a été classé au registre "Mémoire du monde" de l’UNESCO le 30 Juillet 2009.

Des documents importants et soigneusement sélectionnés reflètent l'histoire des 600 km d’une longue chaîne humaine le 23 août 1989 - le 50ème anniversaire du pacte germano-soviétique de non-agression de 1939 et son protocole secret. Ce fut une manifestation unique et pacifique qui a uni les trois pays dans leur marche pour la liberté.




Vidéo "Mémoire du monde-UNESCO"



------------------------



Un autre article intéressant sur le blog d'ESTONIE-TALLINN :





Vidéos de la Voie Balte